Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les causeries d'Othilie

Les causeries d'Othilie

Un peu de tout, pas mal de n'importe quoi. Le tout sans ponctuation ou presque.

Maman

Ce soir je me pose La question Monsieur est sorti et je suis seule à la maison, j'aime bien être seule parfois ça permet de réfléchir .

Je ne sais pas si je publierai cette article, une chose est sure je ne le relirai pas sinon il ne sera jamais publié .

Avec Monsieur on a décidé en février de choisir définitivement si on faisait un enfant ou pas (oui moi je suis comme ça , j'ai besoin de date butoir pour rendre mes devoirs chacun gère sa vie comme il veut moi je suis en mode scolaire ).

Je vous épargnerai la longue liste des contres ( et plus je regard les infos plus elle s'agrandit ) non il y a d'autres points qui me posent problème

admettons que je passe l'écueil de : et si je l'aime pas, et si il est bête , et si je l'oublie dans la voiture ou au supermarché , et si j'oublie de le nourrir et si je lui casse le bras en l'habillant, et si je le stimule pas assez ou mal et que je le détruis moralement et ça mange quoi? jusqu'à quand? Vous voyez le genre? (pas la peine de me parler d'instinct maternel suis plutôt de ceux qui croient ce qu'ils voient et comme je l'ai jamais (et pour cause) vécu...) .

Je suis pas sure de la façon dont je vivrai les choses et ça m'embête beaucoup (un léger problème de contrôle peut être ...). Je suppose que sur internet ou dans mon entourage on pourra me renseigner sur les questions techniques ou me dire si je déconne trop (faudra me le dire vite le temps de survie est peut être pas hyper élevé sans alimentation). Par contre comment gérer ce que je vais ressentir moi ? déjà la grossesse , imaginer quelque chose ayant des yeux, des pieds , des mains dans mon ventre sans vouloir choquer personne je trouve ça dégoutant l'idée ne me plait pas trop trop. Mais ce qui m'angoisse vraiment en ce moment lorsque j'envisage cet enfant à potentiellement venir c'est en rapport avec ma propre maman . Ma maman est morte il y a 2 ans , un cancer des poumons , j'étais là, j'ai gérer la maladie, le chagrin de mon père, les préparatifs et la mort . Ca m'a permis de découvrir un côté de a personnalité que j'ignorais , un côté très volontaire et une force ( je pensais vraiment , tout au fond de moi que si ma mère mourrait je ne pourrais jamais me relever encore peu de temps avant sa maladie). Mon inconscient à fait un super boulot refoulant ce qui devait l'être , me souvenant de ce qui n'est pas traumatisant franchement good job. Ce qui permet de parler de cette période sans regret (bon je dirai pas que ça a été génial hein mais je suis plutôt sereine avec ça ) le truc c'est que si j'ai pu gérer ça, être comme je suis c'est vraiment grâce à elle , ma mère. Je n'idéalise rien à postériori j'ai toujours su que j'avais reçu une éducation bienveillante (c'est hyper à la mode il parait ;) ) et qu'elle m'avait "forgée" en résumé l'idéal pour moi ( bon elle aurait pu insister un peu sur les légumes et l'école mais trop tard ) . Ne pas être à la hauteur ne m'effraie pas tant que ça ce n'est pas la question ce serait trop simple. Je n'ai que peu de souvenirs du temps de sa maladie (grâce à mon inconscient toujours) et j'ai peur qu'une grossesse puisse faire resurgir des trucs ou ressentir un manque terrible, inconsolable (non pas qu'il n'y ait pas de manque maintenant mais j'envisage (je présage?) un risque terrible) que j'ai carrément pas envie de vivre. Alors bien sur je pourrais aller voir un psy je n'ai aucun doute sur l'intérêt d'une telle aide (j'ai d'ailleurs fait des études de psycho ) (j'y ai pensé aussi lors de la maladie de maman mais je me suis débrouillée toute seule et j'avais pas le temps). Et surtout je me connais aussi et je ne suis pas capable d'être 100% honnête avec une personne dont je ne sais rien en plus ( faut avouer quand même qu'il faut drôlement faire confiance) du coup ça marcherait pas bien si je lui dit pas tout. Je ne suis pas en souffrance, vraiment pas, j'ai grande confiance en mon cerveau et si il m'a fait "oublié" ou ne pas me "poser" certaines questions c'est surement pour une bonne chose seulement un enfant ne risque t'il pas de tout faire basculer? Lui faire du mal à lui, à moi et à mon couple?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

isa 02/07/2016 10:49

oui, il faut surtout que toi tu sois prête (c'est quand-même les femmes qui sont les plus concernées ^^ )

Othilie 02/07/2016 12:31

la dessus Monsieur est vraiment cool, vraiment ..0 pression, rien il est vraiment parfait ;)

Isa 01/07/2016 22:05

oh comme c'est compliqué..
il est normal que tu te poses tout un tas de questions et je ne te connais pas assez pour me permettre de te donner tel ou tel conseil.
juste...je ne crois pas qu'une telle décision nécessite une date butoir..ce n'est pas pour une voiture, ou un changement de boulot
je ne sais pas quel âge vous avez tous les deux, mais déjà si vous hésitez, c'est qu'il y a risque de regret si vous choisissez le "pas d'enfant'; dans quelques années rien ne dit que nous n'en ressentirez pas le besoin. l'un ou l'autre, sans oser l'avouer à l'autre; c'est un coup à mettre votre couple en péril.
ceci dit, je ne suis pas psy :))

Othilie 01/07/2016 22:12

pff quelle galère ces histoires de gosses on devrait se contenter de ceux des autres tiens! lol
j'ai 33 ans et Monsieur 40 . J'ai peur que si on ne fixe pas de date butoir il n'y ait jamais de décisions or il ne peut que s'agir d'une décision ( je ne joue pas à la roulette russe et je n'arrêterai pas la pilule si je suis pas sure d'être prête) . C'est ça le gros problème comment être sur de ne pas avoir de regrets de ne pas s'en vouloir (à soi ou à l'autre)?