Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les causeries d'Othilie

Les causeries d'Othilie

Un peu de tout, pas mal de n'importe quoi. Le tout sans ponctuation ou presque.

souvenirs d'été

chez nous

chez nous

Je lis, dans le bureau de Monsieur, pendant qu'il travaille ou qu'il joue, les pieds en équilibre sur le rebord de la fenêtre, le soleil a enfin décidé de faire une apparition et j'en profite un peu. On a un bel appartement mais on reste le plus souvent dans la même pièce on a toujours des milliards de trucs à se dire et puis le soleil donne mieux de ce côté là.

Dans ce livre, il est question d'amitié, de la naissance d'une amitié. Les héroïnes ont 15 ans et passent un été séparées, un été à s'écrire. Alors je pose le livre sur mes genoux et je me souviens de D. D fut mon amie de fin de collège, l'entrée au lycée c'était avec elle, maintenant on appellerait ça une BBF. On passait nos journées ensemble, et nos soirées au téléphone, fixe à l'époque, à papoter (mais de quoi pouvait bien on parler pendant des heures?) et l'été on s'écrivait, sur nos copies doubles grands carreaux pour moi, petits pour elles de longues longues lettres , décorées de pages de magazines. On écrivait des bêtises sur l'enveloppe pour le facteur pensant qu'il se "dépêcherait car l'amitié n'attend pas". Je repense avec nostalgie à cette amitié exclusive au plaisir qu'on prenait en recevant le paquet de lettres qu'il fallait déchiffrer (elle écrivait si petit avec son stylo plume noir), des petits dessins gribouillés dans les marges. Les smileys n'étaient pas encore à la mode. On se confiait nos secrets (les tromperies de sa mère avec son voisin et qui se confiait à elle (je trouvais hallucinant cette relation mère fille copine ), voisin qui avait un fils dont elle était amoureuse (allo freud?!) autant qu'elle le méprisait. Nos histoires de copines/gamines. Je crois que je prenais aussi beaucoup de plaisir à écrire ces 1001 choses capitales qui se passaient durant ce mois de vacances dans ma maison de campagne et dont nous parlerions encore à la rentrée . Dans le livre c'est pareil, je me demande comment font les ados de maintenant avec les portables tout doit être différent rien n'est jamais coupé, même le temps d'un été il n'y a plus de surprises dans les boîtes aux lettres. C'est dommage, moi j'ai toujours ces lettres de D et je me demande maintenant que nos chemins se sont depuis longtemps séparés ce qu'elle est devenue ...

Je reprends ma lecture avant de partir faire un tour avec Monsieur, retour dans le présent

et vous un petit souvenirs d'été à partager?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article